Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MARTINE EN INDE 2017

Après mes voyages en Asie (martinenasiedusudest) et en Iran (martineniran) , me voici partie pour l'Inde . Le voyage durera 2 mois (15/10 Au 15/12/2017) dans ce pays continent qui semble être aussi magique que tragique! A voir en se disant in petto chaque jour : "tout européen qui vient en Inde acquiert la patience, s'il n'en a pas et la perd s'il en a " Ensuite, je m'envolerai pour l'Australie, (martinenaustralie ) pour un mois. C'est ça le voyage , profiter de tous les possibles!

PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES

PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES

Après Alleppey, nous filons sur une jolie route de montagne pour un séjour au coeur des plantations de thé.
Notre "tour operator"et néanmoins chauffeur nous a concocté un programme de rêve!
Massages, randonnée,  visites, spectacles, cours de cuisine,  le tout en 2 jours .Ces prestations sont assurées par notre hôtelier, que Rajesh connaît bien, et  qui nous fait un bon prix sur la chambre, au demeurant  belle et confortable,  donnant sur la canopée habitée par des singes. L'hôtelier, on l'aura compris,   aura juste à  forcer la note sur toutes les autres  prestations citées.
Et sans doute,  il n'oubliera pas la commission de notre chauffeur !
Nous commençons par faire un premier massage ayurvédique  comprenant un  graissage intégral  du corps suivi d'un bon litre d'huile chaude versée sur le front , très lentement...ça baigne dans l'huile pour nous... et c'est bien graisseuses et coiffées d'un torchon blanc sur la tête que, toute honte bue, nous allons assister à 2 spectacles traditionnels du Kérala.
Le premier est fort étrange et sans doute   compréhensible seulement des indiens : un gros personnage ultra maquillé fait mille mimiques,  puis un autre personnage ,dans un costume très élaboré , le rejoint, et la série des mimiques continue, le tout au son du tambour et cymbale.
J'avoue que j'ai failli m'endormir. ..ce merveilleux spectacle s appelle le...

 

Poivre

Poivre

 
Un acteur typique de kathakali.

Le kathakali (കഥകളി, (de katha histoire et kali, jeu, en malayâlam)) est une forme de théâtre dansé originaire de l'État du Kerala dans le Sud de l'Inde1. Il est fixée il y a plus de cinq siècles à partir de formes traditionnelles comme le Krishnanattam et le Kutiyattam. Il est une combinaison spectaculaire de drame, de danse, de musique et de rituel. Les personnages, aux maquillagesélaborés et aux costumes raffinés reconstituent des épisodes tirés des épopées hindoues, le Mahâbhârata, le Rāmāyana et de la vie de Krishna. Les formes et les couleurs du maquillage sont toutes codées, selon l'interprétation du personnage représenté sur scène (prince vertueux, personnage démoniaque, sexe, hiérarchie et qualité).

Le travail de l'acteur de kathakali est très exigeant physiquement et il se maîtrise en employant les méthodes de concentration et d'énergie mises en œuvre dans l'entraînement du Kalarippayatt, l'art martial antique du Kerala. Les expressions du visage, les regards et les positions de mains ou mudras constituent une grande partie du jeu des acteurs.

La troupe est composée habituellement de douze acteurs, quatre chanteurs et quatre percussionnistes. Les maquillages, très complexes, sont réalisés à partir de pâtes de riz par des artistes spécialisés et leur élaboration demande plusieurs heures de travail avant la représentation.

Un spectacle de kathakali, initialement éclairé par des lampes à huile, dure généralement de dix heures du soir jusqu'à l'aube. Contrairement aux styles qui l'ont précédé, le kathakali n'est joué que par des hommes. Ceux-ci tiennent aussi les éventuels rôles féminins

PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES

Heureusement à ce spectacle lénifiant à succédé un spectacle de lutteurs faisant ,ma foi ,de belles prouesses : simulacres de combats, acrobaties en tous genres, on en a eu pour notre argent, d'autant que le maître de la troupe n'était pas vilain à contempler, sorte de colosse agile de belle allure, Sylvie était quasi tombée en pamoison devant ce "Richard au coeur de lion " (étrange de s'appeler Richard quand on est indien,  mais bon...)
Au sortir du spectacle notre ange gardien, mais néanmoins chauffeur nous attendait pour nous reconduire à l'hôtel.
Demain à 7 heures il viendra nous chercher pour nous emmener au départ de la randonnée. ...on est vraiment couvées ! On peut même dire qu'on est en liberté bien surveillée ! Des cagnottes ambulantes , on ne doit jamais  les perdre de vue... (proverbe indien???)

PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES

Ce matin, nous allons au centre de la protection de la réserve, nous serons guidées par un jeune garde en uniforme , il s'appelle Bijou...
Nous faisons une jolie promenade dans la forêt,  un peu de nature me fait grand bien, ça me rappelle les belles randonnées en Auvergne.
Nous sommes accompagnées par de nombreux oiseaux qu'on ne voit pas forcément,  mais dont les chants mélodieux nous enchantent, notre guide à un moment nous dit de ne pas avoir peur, du coup je ne suis pas rassurée. Il nous montre  une énorme araignée dans son immense toile! Un peu plus loin nous apercevons un joli  écureuil et quelques singes.
Le garde forestier nous explique plein de choses sur la végétation qui nous entoure,  c'est très intéressant.
Nous rentrons manger puis allons visiter une plantation d'épices, visite rapide mais intéressante et enfin le  massage . Hélas , nous avons mangé juste avant  d'être pétries et  battues comme plâtre avec un petit coussin,  cela me coupe la digestion,  je rentre à l'hôtel avec une sacrée migraine.  Je finis l'après-midi au lit.
En soirée la forme revient, nous allons en cuisine voir la préparation de notre repas et rentrons  sagement à 9 heures dans la chambre.
Mon regret est de ne pas avoir mis les mains à la pâte pour le "cours" de cuisine, bon en même temps celui ci était "compris" dans le prix de notre chambre.
Demain , nous reprenons la route.
J'ai beaucoup aimé ce petit coin de nature, de plus  l' hôtel était parfait, le personnel très gentil.


 

PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES
PERIYAR, NATURE ET DECOUVERTES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article