Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MARTINE EN INDE 2017

Après mes voyages en Asie (martinenasiedusudest) et en Iran (martineniran) , me voici partie pour l'Inde . Le voyage durera 2 mois (15/10 Au 15/12/2017) dans ce pays continent qui semble être aussi magique que tragique! A voir en se disant in petto chaque jour : "tout européen qui vient en Inde acquiert la patience, s'il n'en a pas et la perd s'il en a " Ensuite, je m'envolerai pour l'Australie, (martinenaustralie ) pour un mois. C'est ça le voyage , profiter de tous les possibles!

Mamallapuram et les derniers jours en Inde, ça tombe bien , je sature!!!

Krishna Butter ball, les anglais ont tenté en vain de le faire dégringoler à l'aide de 7 éléphants!

Krishna Butter ball, les anglais ont tenté en vain de le faire dégringoler à l'aide de 7 éléphants!

Shore Temple, VII éme siècle, consacré à Shiva, classé Unesco

Shore Temple, VII éme siècle, consacré à Shiva, classé Unesco

Mamallapuram et les  derniers jours en Inde, ça tombe bien , je sature!!!
La descente du Gange, merveilleuse fresque taillée dans la roche

La descente du Gange, merveilleuse fresque taillée dans la roche

Mamallapuram et les  derniers jours en Inde, ça tombe bien , je sature!!!
Mamallapuram et les  derniers jours en Inde, ça tombe bien , je sature!!!

11 au 14 décembre : Fin de la belle aventure!


Ce matin j'ai réveillé la pauvre Sylvie a 6h30, on avait oublié de réserver notre hôtel à Delhi,  alors qu'on a un wifi correct.
Ensuite nous descendons déjeuner, mais il est trop tôt, comme nous insistons en disant que notre chauffeur viendra nous chercher à 8 heures, les cuisines nous préparent un en cas.
Descente des bagages, nous sommes prêtes à 8 heures pétantes! Erreur,  le chauffeur avait dit 10 heures! Je suis confuse , c'est moi qui ai mal compris, on aurait bien dormi un peu plus.
Notre  étape se trouve à Mamallapuram  , charmant village de pêcheurs devant sa notoriété aux très beaux temples du VII/VIII  ème siècle,  taillés dans la roche, qui ont résisté au temps , aux embruns et aux moussons. Leur proximité avec la plage donne au cadre une beauté supplémentaire.
Nous découvrons le site avec beaucoup de plaisir d'autant qu'il est très varié : temples, caves creusées dans la roche, blocs taillés comme une grande fresque,  qui  racontent l'histoire des dieux . Ici, c'est l'histoire de Shiva faisant couler de sa chevelure le Gange.Il y a  même , un énorme rocher semblant défier toutes les lois de la gravité, bien sûr, il est sacré, mais pas recouvert d'or comme celui de Birmanie!
Nous finissons notre journée par un repas sur un roof top dominant la plage, où sont sagement rangés les bateaux des pêcheurs.
Le souffle du vent , le bruit des vagues, tout cela est bien agréable en cette chaude soirée sous les tropiques  . L'Inde est définitivement un superbe pays , varié,  étonnant, incroyable, mais c'est aussi un pays extrêmement dur pour moi, sans doute  trop  habituée à vivre dans le confort  ! Mes précédents voyages m'ont donné souvent l'occasion de voir des choses très dures , mais ici , c'est puissance 10 ! 

Le lendemain nous partons pour Kanchipuram, visiter un magnifique temple, entre autres, ce sera donc le dernier et un condensé de ce que nous avons vécu : émerveillement devant tant de beauté, harcèlement des vendeurs ambulants, misère terrible car plein de mendiants se placent à la porte des temples, ferveur des pèlerins et roublardise assumée du brahmane qui nous fait la visite. Cet homme est extrêmement intéressant,  il nous guide parfaitement  dans  son temple,  satisfaites nous lui donnons un GROS pourboire, mais il en demande plus, nous rajoutons et là,  il devient carrément désagréable et vindicatif,  il veut le double!
Nous le plantons là, c 'est quand même pénible , ici nous n'avons jamais eu de relations amicales,  tout est basé sur le profit petit ou grand, c'est le côté DEFINITIVEMENT  désagréable de ce pays.

Premiere conclusion,à  vif,  nous n'avons décidément pas les mêmes codes!

Aujourd'hui je suis à l'hôtel à Delhi, j'attends avec impatience l'avion qui va me conduire vers mon fils, en Australie. Changement radical !
Je suis bien heureuse de partir, je n'en peux plus de l'Inde, du bruit, de la crasse, des arnaques, de la misère, même de la nourriture! (enfin un peu) ,  mais je garderai le meilleur en mémoire pour plus tard, beaucoup plus tard....

La misère qui saute aux yeux, qui prend les tripes, durs les derniers jours à Delhi!

La misère qui saute aux yeux, qui prend les tripes, durs les derniers jours à Delhi!

je n'ai jamais pris de photos de ce type dans mon voyage, par respect pour ces pauvres gens,  mais il en fallait quand même une. (témoignage) Ici, le jeune couple avec enfant a élu domicile au beau milieu de la route, il fait très froid, la femme prépare de chapatis sur un petit feu de camp.

je n'ai jamais pris de photos de ce type dans mon voyage, par respect pour ces pauvres gens, mais il en fallait quand même une. (témoignage) Ici, le jeune couple avec enfant a élu domicile au beau milieu de la route, il fait très froid, la femme prépare de chapatis sur un petit feu de camp.

En guise de conclusion

Je rédige cette conclusion après 5 mois , donc j'ai pu décanter...

Que penser , que dire de l'Inde? Sincèrement comment ai je interprété ce voyage ?

Tout d'abord, je pense que l'Inde est un pays fascinant, qu'il n'y a aucun pays dans le monde comparable.

  Varanassi ou Pushkar sont des lieux où le  choc est le plus fort, absolu,  on entre de plein fouet dans quelque chose qui nous dépasse, la ferveur de tout un peuple, la magie, la beauté  des lieux de prières, l'étrangeté des rites... j'avoue , je suis trop  formatée  occidentale et donc  ne peux comprendre  les codes. Mais , justement, c'est ce qui fait le grand intérêt du voyage, il a un côté initiatique, merci à  nos chauffeurs qui nous ont  nous  donné   quelques clés pour comprendre. Si je devais retourner en Inde, c'est bien ce que j'aurais envie d'approfondir, me mêler dans ces foules allant priant, me laisser porter par cette spiritualité si  profonde.

Le côté confortable du voyage nous a  permis deux choses:  premièrement , à mon sens, éviter de  voir la misère crûment (et encore beaucoup  images terribles me restent en mémoire). Nous n'avons jamais quitté notre zone de confort , certes.   Voyager  en Inde doit supposer une immersion plus profonde ,  aller dans des lieux moins touristiques, sans doute,  pour rencontrer la vraie Inde .

La deuxième chose est le fait que nous avons pu voir beaucoup de lieux, beaucoup (trop?) de temples, palais , forts... qui nous ont ravies et dont on a gardé de splendides photos souvenirs entre autre pour alimenter ce blog, mais ce style  de voyage laisse au final  une impression de saturation .

Si je revenais en Inde (pas sûr!) , je ferais du " slow tourism" , car ce pays mérite éminemment  ce  genre de voyage, afin d'éviter de passer à côté de l'essentiel.

Au nord, j'ai beaucoup aimé le Shekhawati, car assez en dehors des grands circuits, où l'on peut visiter de somptueux havelis, la douceur de vivre de Udaïpur,  Pushkar,  bien sûr, préfigurant Varanassi , où je suis restée en état de choc durant 3 jours.Ce qu'on ressent dans cette ville étrange est indescriptible, il faut le vivre un jour dans sa vie.

Dans le sud, Cochin m'a laissé un sentiment d'inachevé , j'y retournerais bien volontiers , c'est aussi la  porte du Kérala où la belle nature m'attend dans les parcs nationaux. un petit tour en train du côté de Ooty serait vraiment  pour moi un immense plaisir, je pense que le Chetinad mérite un arrêt. ..luxueux et confortable,   enfin retrouver la nonchalance de Pondichéry puis la côte à Mamalapuram où le voyage s'était terminé en beauté!

Voilà , en fait l'itinéraire du prochain séjour en Inde est tracé dans ses grandes lignes , mais d'autres seront à tracer vers l'inconnu! maintenant , à voir si le temps qui me reste à vivre le permettra (  car ma vraie vie est dans les  voyages) ...

et ... peut être irai-je finir mon cycle de vie(s) sur un bûcher à Varanassi , qui sait?

j'aurais toujours un bon chauffeur pour m'accompagner, Rajesh , le brahmane, qui  saura prier pour mon âme ( ou mon karma)!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article